AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les intrigues

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alex M. Jones
Admin
avatar

Messages : 95
Date d'inscription : 04/02/2013
Age : 23

MessageSujet: Les intrigues   Jeu 31 Juil - 23:42


Intigue N°1




5 mars, Londres

C'était de la folie pure. Le Roi d'Angleterre était furieux. On entendais sa voix raisonner dans tous les couloirs du château. La nouvelle venait de tomber, la Fontaine de Jouvence avait été détruite par les Espagnols. Le sang du Roi ne fit qu'un tour, personne ne pourrait l'injuriez comme ils l'avaient fait.

« Nous ne nous laisserons pas injurier de la sorte ! Un tel comportement est inacceptable ! Alors comme ça ils veulent nous provoquer ? Ils se croient plus puissant ? Très bien. Allons leur montrer de quoi l’Angleterre est capable. Prévenez les généraux. »

On se doutait de ces attentions. La guerre serait déclarée dans quelques minutes. Le conseil allait avoir lieu et il pensait que, par effet de surprise et militairement, il serait supérieur à l'Espagne. Il ne prit pas le temps de se demander si c'était la meilleure des solutions. Il était hors de questions de parlementer avec les Espagnols. C'était, pensait-il, une perte de temps. Le Roi était blessé, non seulement son honneur en prenait un coup tous les jours avec ces maudits pirates mais l'Espagne lui avait donné le coup de grâce.
Les généraux prirent place dans la salle du conseil. Il était temps de réagir. De montrer que l'Angleterre n'était pas aussi faible comme on le pensait. Chacun buvaient les paroles de Sa Majesté. Il leur expliquait longuement l'affaire et pourquoi il fallait réagir. À la fin du conseil, c'est avec enthousiasme qu'ils se levèrent avertir leur troupe respective.


26 mars, Espagne

L’Espagne se préparait à la guerre. On venait d'apprendre que les troupes anglaises arrivaient. Dans les ports, sur les quais, c'était la panique. Les soldats espagnols se préparaient au combat alors que les marchant essayaient de se sortir de cette panique. On avait tous compris, il était trop tard pour réagir. Il était trop tard pour essayer de parlementer, pour comprendre pourquoi l'Angleterre s'en prenait à l'Espagne. Il fallait réagir et le Roi l'avait bien compris. Réunissant ces généraux, il avait décidé de leur parler de la situation.

« L'heure est grave mes amis. Il n'est plus question d'essayer de parler avec le Roi d'Angleterre. Il faut agir et maintenant. Je remercie déjà ceux qui ont déjà pris l’initiative d'envoyer leurs troupes au combat. Quant aux autres, je leur demanderais de suivre leur exemple. Nous ne pouvons pas nous permettre de perdre du temps vu la situation. À peine auriez-vous quitté la salle, j'espère que vous vous serez mis à l'esprit que cette fois, il faut agir, qu'il faut aller à la guerre. »

Ces mots restèrent marqué dans la tête de chacun des généraux qui tombèrent d'accord avec le Roi d'Espagne. Il n'était plus question d'attendre, c'était trop tard pour ça.


28 mars, Quelque part en mer

C'était une magnifique journée pour le Capitaine Esteban Espinosa non seulement il avait réussi à quitter l'Espagne avant l'arriver des Anglais, mais il était sur le point de découvrir une nouvelle terre. C'était un mythe, une légende. Cachée quelque part en Amérique du Sud, il savait que cette terre l'attendait. Seulement, sa belle journée fut courte. Très courte. Alors qu'il avait pris deux minutes pour aller dans sa cabine, une mutinerie fut organisée. Cherchant l'auteur de cette rébellion, il remarqua qu'il avait affaire à une femme. Une femme ? Sur son navire ? C'était impensable, inimaginable. Il reprit très vite le dessus sur l'équipage qui se retourna très vite contre la jeune femme.

« Si je vous ai rejoint ce n'est pas pour cette terre Capitaine, cracha-t-elle. J'ai juste envi de retrouver quelqu'un ! James Jones ! »

Un sourire s'afficha sur ces lèvres. Avait-il le point faible de Crochet ? Avait-il la seule façon d'éloigner ce maudit pirate de son or ? Savait-il que cette femme pouvait se révéler dangereuse ?


30 mars, Londres

Dans une taverne, non loin du centre londonien, un vieux pirate désigné fou depuis des années entra en transe, excité comme une puce. Il clamait haut et fort qu'il revenait de l'Eldorado. Il hurlait les mérites de la terre et ses merveilles. Les richesses de ce lieu dépassaient l'imaginaire humain. Les cailloux étaient fait d'émeraudes et de pierres précieuses, la boue était or, les murs des maisons étaient en matériaux précieux. La gloire éternelle était promise à tout homme découvrant cette terre. Mais ce n'était pas tout, déjà plusieurs pirates avaient décidé de s'y rendre et le temps pressait. Il fallait y aller tout de suite.
Personne ne cru ce vieux pirate. Enfin presque personne. La rumeur se répandit vite. Déjà on entendait que cette terre existait réellement, que certains pirates étaient déjà sur le chemin vers cette terre mythique. La question restait. Et si le vieillard avait raison ? Il n'était plus question de douter. Cette histoire ce réglerait dans le sang. Tous les pirates voulaient cette terre et tout le monde l'espérait.
Marchant dans les rues crasseuses de Londres, James Jones cherchait le moyen de récupéré ce qu'il avait perdu tout en essayant de se rendre sur cette terre. Il voulait ce trésor mais aussi cette fille. Ils voulaient les deux et peut importe le prix à payer. Il avait déjà commencer à rassembler un équipage. Il savait parfaitement ce qu'il faisait mais ces deux questions trônaient dans sa tête. Comment allait-il la retrouver ? Comment allait-il trouver les deux ? Il eut soudain une idée en regardant la garde royale passer. Il savait où et comment faire. Elle lui avait été arraché par un couple d'Espagnol, et se rendre en Espagne devenait un peu plus facile depuis la guerre. De plus, s'il parvenait à convaincre Sa Majesté de le laisser guider les troupes, tout deviendrait plus facile. Il n'aurait qu'à la récupérer avant d'entamer son voyage vers l'Eldorado. Oui, il s'y prendrait comme ça. Se dirigent précipitamment vers le palais royal, il savait quoi faire à présent. Et, bien évidemment, le Roi ne pourrait pas refuser l'aide d'un pirate étant l'un des plus redoutés de l'Angleterre.


8 Avril, Port Anglais

« Yo oh, yo oh, a pirate's life for me. We pillage plunder, we rifle and loot, drink up me 'earties, yo oh. »

Chantonnant gaiement aux commandes du Black Pearl, le Capitaine Jack Sparrow se rapprochait du port. Il n'avait pas vraiment l'habitude de revenir sur les terres anglaises, mais il cherchait ce vieux pirate. Avec un peu de négociation, peut être l'aiderait-il à trouver la terre dont tous les pirates rêvaient. Depuis qu'il avait égaré son compas en Espagne, il lui était impossible de trouver le chemin vers les cités d'or.
À peine eu-t-il passer la porte de la taverne, qu'une lame se posa sur sa gorge. Surpris, Jack commençait à regretter sa visite à Londres.

« Où est-elle ?, demanda l'inconnu. »
« Je ne vois pas de quoi vous parlez. »
« Oh si tu sais, et je suis sûre qu'elle t'a volé ton compas pour me retrouver. Où est-elle ? »

Dégainant son arme, Jack éjecta celle de Crochet. Le regard des deux pirates se croisa. Chacun exprimant sa haine envers l'autre. Chacun pensant à un moyen de tuer l'autre. Crochet savait que ce maudit pirate l'avait vu mais il connaissait aussi sa réputation et ça le répugnait.

« Si ça peut te rassurer, elle est en sécurité. Enfin plus pour très longtemps. Mais, je te rassures aussi, je ne l'ai pas touché. »

Crochet se calma légèrement. Continuant de se fixer, chacun attendaient une réaction de l'autre, un coup bas, un coup de grâce, quelque chose mais rien ne se produit. Jack savait que ce pirate n'était pas fiable. Il savait aussi que ce pirate était près à tout pour n'importe quelle victoire. Il savait que ce ne serait pas la première et dernière fois qu'il verrait ce maudit pirate. Tous les deux le savaient. Seulement, Sparrow sentait cette fois qu'il y avait quelque chose de différent, que cet ennemi ne serait pas comme les autres. Cet ennemi, il est intelligent et sait ce qu'il veut à n'importe qu'elle prix. D'ailleurs, on dit que c'est après une boucherie qu'il a lui même causé, qu'il a perdu sa main. Empestant le sang, il a décidé de s'en débarrasser après l'avoir perdu car, de cette main, il n'avait pas réussit à sauver la seule famille qui lui restait.






(c) alysha


_________________

It's Me

Like Brother And Sister:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pirateslife.forumactif.org
 
Les intrigues
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nouvelles intrigues [PV Natalee]
» Bal & intrigues [Terminé]
» Tu m'intrigues... Serons-nous amis ? [Perline]
» HRP : Cormyr, terre d'intrigues
» Je ne sais pas qui tu es, mais tu m'intrigues

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pirate's Life :: Halte là ! :: Le Code & Les Histoires-
Sauter vers: